• Accueil
  • CR
  • Premiers gestes de secours sur les lieux d’un accident

Premiers gestes de secours sur les lieux d’un accident

Premiers gestes de secours sur les lieux d'un accident

Il nous est tous déjà arrivé d'être dans les bouchons, de découvrir qu'un accident en était malheureusement l'origine et on se dit tous la même chose dans ces cas là "j’espère qu'il va bien !". Mais vous êtes-vous déjà posé la question "et si j'étais la première personne à arriver sur les lieux d'un accident, qu'est-ce-que je ferais ?" Vous ne vous posez jamais cette question ? Moi si ! Mais que faire si j'arrive sur un accident ? Qui prévenir ? Quels gestes appliquer ? Avec quoi ? Voilà les questions auxquelles je vais répondre grâce à mes connaissances de Sapeur-Pompier.

Sur les lieux d'un accident

Lorsqu'on va arriver sur les lieux d'un accident, on va appliquer les premiers gestes de secours appelés aussi le P.S.A : Protéger, Secourir, Alerter et non le P.A.S comme le conseillent souvent les auto-écoles et autres personnes, car lorsque vous appellerez les secours, vous allez devoir renseigner l'état de la victime, chose que vous ne pouvez faire sans lui avoir procuré les premiers soins ou examens visuels.

Protéger

La protection des lieux d'un accident consiste à éviter le sur-accident.

Qu'est-ce-que le sur-accident ?

Le sur-accident est un accident qui vient aggraver un accident : une voiture s'arrête en pleine nuit sur la route pour porter secours à une personne accidentée lorsqu'une voiture/moto arrive et n'a pas le temps de réagir et fonce dans la voiture arrêtée.

Comment éviter le sur-accident ?

Protéger contre le sur-accident balisage

L'idéal lorsqu'on arrive sur les lieux d'un accident en voiture, c'est de placer 2 triangles de signalisation (chaque triangle s’espaçant de 50 mètres de l'accident, soit 100 mètres entre les 2 triangles). Il faut aussi penser à mettre ses warnings, laisser les phares allumés (s'il fait nuit) et mettre un gilet jaune (obligatoire depuis le 1er octobre 2008). En moto, l'idéal est d'avoir au moins un gilet jaune dans une poche de la veste (étant donné qu'un triangle de signalisation reste difficile à transporter, sauf dans un top case volumineux), garer sa moto sur le côté avec les warnings et faire de même que si vous étiez en voiture.

 

 Secourir

Une fois arrivé au niveau de la victime, 2 situations vous sont possibles :

La victime est consciente

C'est une bonne nouvelle ! Néanmoins, cela ne veut pas dire qu'elle est tirée d'affaire. Il vous faudra donc vérifier si il y a des traces de sang au sol ou sur les vêtements pour repérer toute hémorragie :

l'hémorragie artérielle : giclement par saccades de sang "rouge vermeil" ;
l'hémorragie veineuse : écoulement en nappe de sang "rouge sombre".
On arrête une hémorragie en comprimant directement l'endroit qui saigne, quel que soit le lieu de la plaie. La main doit être protégée, si possible, avec des gants, un sac plastique ou à défaut une épaisseur de tissu propre. On appuie directement sur l'endroit qui saigne avec les doigts ou la paume de la main jusqu'à l'arrivée des secours.

La victime est inconsciente

Alors là, c'est grave... mais que veux dire inconscient ? Une personne inconsciente ne réagit pas, ne répond pas à vos questions. Mais que faut-il faire ? Quels sont Les Gestes de Premiers Secours ? Tout d'abord, il faut vérifier si il y a des traces de sang au sol ou sur les vêtements pour repérer toute hémorragie, comme si la victime était consciente, jusqu'à l'arrivée des secours.

La victime respire

Dans le cas où la victime est au sol, placez-la en position latérale de sécurité puis appelez les secours : les pompiers (numéro de téléphone : 18) ou le SAMU (numéro de téléphone : 15)

position laterale de securite

 

Cas particuliers de la Position Latérale de Sécurité

  • Nourrisson et enfant : La conduite à tenir devant un nourrisson ou un enfant qui ne réagit pas à la stimulation et qui respire normalement est identique à celle de l'adulte.
  • Femme enceinte : Toute femme enceinte est, de principe, couchée sur le coté gauche, pour éviter l'apparition d'une détresse, par compression de certains vaisseaux sanguins de l'abdomen.
  • Victime Traumatisée : En cas de lésion thoracique, du membre supérieur ou du membre inférieur, le blessé est couché autant que possible sur le côté atteint.
  • Victime retrouvée couchée sur le ventre : Complétez la liberté des voies aériennes, stabilisez la position de la victime et contrôlez sa respiration toutes les minutes.

La victime ne respire pas

La seule chose que l'on peut faire, est d'ouvrir la visière (surtout pas la partie amovible d'un casque modulable) pour faciliter la ventilation mais en aucun cas lui retirer le casque, et faîtes ce que le médecin du SAMU vous dit.

Et la mort ? Ce n'est pas une situation possible ?

Eh oui, malheureusement il se peut que la victime soit décédée ! Seulement, il est impossible pour un civil, un pompier ou même un secouriste, de constater la mort d'une personne, seul un médecin (pompier ou SAMU) peut constater sa mort.

Ce qu'il ne faut surtout pas faire ?

  • Ne pas retirer d'objet planté dans le corps de la victime, au risque de provoquer une hémorragie. Seuls les secours sont autorisés à le faire.
  • Ne pas ouvrir la partie amovible d'un casque modulable : vous risqueriez de faire un faux mouvement et endommager les cervicales ce qui peut rendre la victime tétraplégique.
  • Ne pas non plus retirer le casque : encore une fois, dans un faux mouvement, vous pourriez endommager les cervicales et rendre la victime tétraplégique là aussi.
  • Ne pas nourrir et ni hydrater la victime, car elle peut être amenée à subir une opération en arrivant à l'hôpital.
  • N'avoir aucun contact non protégé (sans gants, linge propre, ...) avec le sang de la victime au risque de transmission de maladies.

Cas exceptionnel 

  • Dans le cas d'un accidenté ayant perdu un membre, pratiquer un point de compression au moyen d'un linge à l'extrémité sectionnée.
  • Localiser si possible le membre manquant afin que les équipes de secours puissent le récupérer le plus rapidement possible.

Alerter

Qui répond quand j'appelle les secours ?

Lorsqu'on appelle les pompiers (18), un opérateur sapeur-pompier vous répond. Il fait partie du CTA (Centre de Traitement de l'Alerte). C'est cette personne qui vous posera des questions, vous dira ce qu'il faut faire, et enverra les moyens nécessaires.

Et moi, je lui dis quoi ?

Lorsque vous appelez les pompiers, il y a une trame à retenir, c'est assez simple :

  • Nom, prénom, numéro de téléphone à rappeler en cas de besoin
  • Adresse ou Lieu-dit de l'intervention
  • Nature de l'intervention (feu, malaise, accident, ...)
  • Nombre de victimes
  • Etat de la victime (hémorragie(s), consciente/inconsciente, pouls, clarté des propos (réponses aux questions anodines...)

Attention ! Tant que l'opérateur ne vous dit pas "vous pouvez raccrocher", ne raccrochez pas !

Les numéros de téléphone à retenir

Il y a 4 numéros à retenir lors d'un accident :

  • 15 : numéro du SAMU (on les appelle quand la victime est inconsciente)
  • 17 : numéro de la Gendarmerie / Police Nationale (automatiquement alertée lors d'un accident routier)
  • 18 : numéro des Pompiers (on les appelle dès qu'il y a un accident)
  • 112 : numéro international : utilisez-le si vous êtes à l'étranger et que vous avez besoin des secours

Centre de Traitement de l'Alerte

Où puis-je faire une formation de secourisme?

Vous souhaitez démarrer une Formation Gestes de Premiers Secours ou vous remettre à niveau en secourisme ? Je vous invite à prendre contact avec la croix-rouge ici : http://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme.

La trousse de secours 

En France, la trousse de secours n'est pas obligatoire mais fortement conseillée. En regardant de plus près la composition des trousses disponibles dans le commerce, je vais vous faire une liste des équipements les plus utiles.

Protections

  • Gants fins en latex pour protéger des hémorragies, vomissements, ...
  • Couverture de survie pour lutter contre l'hypothermie
  • Sacs plastiques pour jeter les compresses , crachats de sang , vomissements, ...

Urgences vitales

  • Coussin hémostatique d'urgence pour stopper une hémorragie

Bobologie

  • Compresses stériles pour nettoyer les plaies ou servir de pansement pour les grandes plaies
  • Scotch médical pour attacher les compresses
  • Désinfectant pour nettoyer les plaies
  • Bouteille d'eau pour arroser les brûlures
  • Pince à épiler
  • Ciseaux
  • Lampe de poche

Trousse de Secours

 

Trousse de Secours pour Motards

 

L'interview d'un grave accidenté de la route

Pour cet article , VinceRider37 à accepté de témoigner sur un grave accident lui étant arrivé le Samedi 4 Octobre 2014 à 11h27.

Comment se sont passées les minutes qui ont suivies ton accident ?

En ce qui concerne mon accident, des personnes m'ont tout de suite pris en charge. Ils ont appelé les secours et m'ont rassuré quant à l’état de la moto... Oui c'est con mais dans ces cas là, on se demande toujours si notre moto est morte. Je me suis ensuite relevé (l'adrénaline fait des miracles) avant de me rendre compte que je ne tiendrais pas. Ils m'ont alors aidé à me rasseoir et m'ont enlevé mon sac à dos qui me faisait extrêmement mal. Puis ils m'ont donné mon portable afin que je prévienne mes proches que j'allais être hospitalisé suite à un accident.

Quels gestes ont été appliqués par les témoins, puis les pompiers ?

À l'arrivée des pompiers voilà ce qui a été fait et dans cet ordre : retrait du casque et du cuir, mise en place sur une planche, sortie du fossé, bilan, mise en place dans une coquille puis transport aux urgences.

Pour le reste, tout est dit dans sa vidéo explicative que je vous invite à regarder :

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

RoadToSky

L'âme d'un pompier dans le corps d'un motard , c'est pas beau ça ? Suivez-moi sur Youtube

Commentaires (7)

  • Avatar

    Fazerman

    |

    Merci pour cet article, bien expliqué et malheureusement utile dans certains cas :/
    Beau boulot.

    Reply

    • Avatar

      RoadToSky

      |

      Salut , merci à toi ! Malheureusement oui , voilà pourquoi j’ai écrit cet article 😉

      Reply

  • Avatar

    Mister_Jo

    |

    Super article très intéressant. Il est très bien écrit.Les images et vidéos sont très explicites.
    Bravo

    Reply

    • Avatar

      RoadToSky

      |

      Merci :)

      Reply

  • Avatar

    Moricien

    |

    Merci pour cet article, très utile. Moi qui roule beaucoup à moto, j’ai souvent été témoin d’accident de la route donc j’ai souvent appliqué le PSA.
    Il y a une fois ou je me suis senti mal, c’est quand je ne connaissais pas le nom de l’endroit ou je me trouvais et j’ai l’impression que ce manque d’information a un peu ralenti les pompiers.
    As tu une astuce pour nous aider à décrire le lieu où c’est produit l’accident quand on arrive pas à le nommer, les informations importantes à communiquer ?

    Reply

    • Avatar

      RoadToSky

      |

      Hey , pas de soucis 😉 Je n’ai pas « d’astuce miracle » mais la meilleure chose à faire et de dire là dernière commune que tu as passé , dire la borne kilomètre la plus proche si tu la vois / nom de la national , ou alors tu décrit ce qu’il y a autour de toi 😉 Les informations importantes sont : nombre(s) de victime(s), état de / des victime(s), lieu 😉

      Reply

  • Avatar

    geoffrey

    |

    Bonjour ! Je voulais vous féliciter pour la qualité de votre article, c’est clair, limpide avec de « belles » illustrations. Merci beaucoup.

    Reply

Laisser un commentaire

Lire plus :
Rouler de Nuit à Moto
Conseils pour rouler de nuit à Moto en toute sécurité

Hello les KiKis ! Je ne pouvais pas rester indifférent au site #DTC alors j'ai dédié mon vlog sur comment rouler de nuit à moto...

Fermer